OCEANIC TRANCE

OCEANIC TRANCE

FRANCE - MAROC

  • English
NEWSLETTER

Biographie 

Après une rencontre improvisée en février 2016, les musiciens de STROMB et de GLOBAL GNAWA forment OCEANIC TRANCE, en novembre 2016 dans le cadre du Festival Villes des Musiques du Monde.

OCEANIC TRANCE développe une musique novatrice et unique à la croisée des patrimoines musicaux traditionnels. Porté par sept musiciens multi-instrumentistes, OCEANIC TRANCE dévoile un jeu libre où dialoguent des instruments traditionnels (guembri, kerkabou, guimbardes, nay, didgeridoo, conques) et d’autres plus modernes (guitare électrique, saxophone, trombones, sampler et batterie) au service d’un son généreux et d’une expérimentation rythmique et harmonique sans cesse renouvelée.

Porté par les courants musicaux des quatre coins de la planète, OCEANIC TRANCE porte ce parfum incandescent et évocateur d’un espace à la fois marin et profondément terrien vous emportant au point de jonction entre les éléments d’une part, et entre les dimensions musicales et spirituelles de l’autre.

Les textes poétiques et la recherche vocale du conteur-slameur Llugs et les chants traditionnels de Jawad El Garouge s’imposent comme deux langages personnels tissant ensemble des histoires entre mer et désert, entre l’eau et le sable, entre hommes et dieux. La musique d’OCEANIC TRANCE dépasse les frontières du genre et vous invite à une dérive onirique vers des terres inconnues. De El Sultan à Moulay Idriss, en passant par Ballade Sea : chaque titre apparaît comme une escale singulière forgée par un groove psychédélique sans limite.

Les karkabous, le guembri et l’unisson des conques mariés aux cuivres des sept musiciens vous invitent à la transe portée par un univers visuel multicolore où les chemises hawaïennes côtoient les bleus et oranges des tenues traditionnelles berbères, et où la délicatesse des coquillages s’associe à la fantaisie d’un guembri paré de perles. Sur scène, l’énergie de leur musique a l’effet oxygénant du vent marin, et culmine dans l’interaction des percussions et des instruments à vent, aux frontières de l’acoustique et de l’électrique.

De lhémisphère sud aux Caraïbes, le vent chaud du désert nous plonge dans une transe aussi océanique qu’hypnotique forgée par groupe revendiquant son hybridité et porteur d’une musique envoûtante. 
A vivre !

Qui sont STROMB et GLOBAL GNAWA ?
La conque est connue depuis la nuit des temps pour sa valeur spirituelle, communicationelle et symbolique au sein de nombreuses cultures (les Tamouls en Inde, les Kanaks en Nouvelle-Calédonie…). Dans la lignée de musiciens tels quel Steve Turre, STROMB redonne toutes ses lettres de noblesse musicale à la conque en mettant à l’honneur ses fonctions instrumentales. Pensé dans le duo conques et percussion, STROMB développe un univers fait de masques, costumes, samples, compositions et se produit sur scène dès 2014.

GLOBAL GNAWA ne cesse d’explorer le patrimoine gnawa fait de rythmes, de chants et de danse ancestrales tirés des rituels de transe amenés par les escales dAfrique de lOuest au Maghreb, l’agrémentant de teintes cuivrées et jazz et de riffs de guitare électrique.

Formation

7 musiciens : 

Jean Frederic Erbetta : trombone, conques, guimbarde, chœur 
(Stromb, Les Chevals, Fantazio, Ras Dumisani, Massak, Java,…)

Jaouad El Garouge : chant, gumbri, karkabou
(Global Gnawa, Stromb, Nuru Kane, Kafila, Jil Gnawa, Salif Keita,…)

Clément Amirault : trombone, conques, sampler, guimbarde, chœur 
(Stromb, Babylon Circus, Nouvelle Vague, Sophia Charaï, De la soul, Nadeah, Soan,…)

Mehdi Chaib : saxophone soprano, conques, karkabou, guimbarde,  chœur
(Global Gnawa, Naïssam Jalal, Fanfaraï, Tarace Boulba, Zetlab, Omer Avital, Doudou N’Diaye Rose,…)

Olivier Llugs Llugany : chant, trombone, didgeridoo,  guimbarde, conques 
(Stromb, La Caravane Passe, Marcel Khalifé, Maurane, Khaled, Sanseverino, Mohamed El Garfi, Rachid Taha…)

David Georgelet : batterie  
(Stromb, Akalé Wube, Youn Sun Nah, Laurent Epstein , Florian Pellissier, Michel Goldberg,…)

Thierry Fournel : guitare, karkabou, choeur
(Global Gnawa, Mamani Keita, Nuru Kane, Mam’Sika,…)

 

Pour Info

Groupe résident en France et disponible, toute l’année, à la programmation et pour animer des ateliers de pratique des conques et de découvertes des rythmes et instruments afro-gnawa.

PRESSE

“Quel rapport entre les conques marines du groupe Stromb et la fusion berbère de Global Gnawa ? Aucun, si ce n’est la même envie de transe et de fête : une rencontre improbable, mais qui ne manque pas de souffle”  >  TELERAMA

“La création spéciale OCEANIC TRANCE  célèbre les fiançailles du souffle des conques marines avec les rythmiques hypnotiques des Gnawas” > L’HUMANITE

 

 

Références

Oceanic Trance
1ere représentation “improvisée”  au Sub en février 2016 (Vitry/ Seine)
FESTIVAL VILLES DES MUSIQUES DU MONDE.

Stromb
Festival Les Lorientales  (Lorient / Bretagne) – Festival Rizhomes (Paris) – Cabaret Sauvage  (soutien à l’émission de France Inter : Là-Bas si j’y suis) – Festival Gare au Théâtre  (Vitry/Seine) – Fête de l’Huma  – Festival Ghetto Nomade   – Réveillon du 1er mai (hommage à Bernard Maris organisé par France Inter)  – Festival Les Rutilants  (Oignies / Nord)

Global Gnawa
Institut du monde Arabe (Paris) – Divan du Monde – Instituts Français Maroc et Algerie – Festival Horice (République Tcheque) – Festival International de la Musique Diwane (Algerie) – Jamel Comedy Club – Fête de la Goutte d’Or (Paris) – Espace Jean Lurcat – Festival Les Nuits d’Orient (Dijon) – Théâtre Berthelot (Montreuil)