D.A.T.

FRANCE - ALGÉRIE - CANADA
1 album(s)

David Aubaile Trio avec Chris Jennings et Karim Ziad


agenda

29
May
2022
Avec Adil Amimi, Gnawa Fever - Petite Halle de la Villette
Paris

bio

David Aubaile Trio est un triangle équilatéral dont le sommet est interchangeable. Certes David Aubaile est l’instillateur et compositeur de cette musique, mais ils jouent tous à armes égales, et ces trois amis rompus à la scène et à la spontanéité s’ingénient à se passer le relais du lead musical.

 

David Aubaile a baigné dès l’enfance dans de multiples environnements phoniques et culturels propices à l’ouverture intellectuelle et à l’hybridation créative. Sa mère, ethnobotaniste férue de musique classique et son père, ingénieur passionné de jazz, le font grandir à Londres puis à Tolède, entouré de la beauté séculaire du syncrétisme arabe du 11ème siècle et des chants mudéjars. Il suit à Paris des études classiques de flûte, étudie le piano et l’harmonie en autodidacte, et se forme comme juriste et au japonais ancien avant que la volonté des hasards ne le ramène à la musique…
Après avoir participé à d’innombrables projets autour du monde avec de grands artistes et musiciens, il comprend que Belleville, Bamako, Yerevan, Alger, Tôkyô, Buenos Aires, Istanbul ou Belgrade ont créé une confluence dans sa tête et sa chair, et décide que sa musique deviendra son propre métissage, sa digestion du voyage. Il entend aujourd’hui déplacer et dépasser les traditions musicales pour créer sa mélodie. Qu’importent les définitions, les à qui-à quoi, les lignes droites et les héritages directs.
Il en sort des morceaux harmoniquement simples, musiques à la fois européennes et méditerranéennes, souvent sur des rythmes impairs, dits boiteux. Des rythmes en 5, en 7, en 11 temps, loin d’un manichéisme binaire aliénant : des chiffres premiers, à l’image de la vie : simple en apparence et si pleine de méandres, où l’équilibre n’est pas toujours dans la conformité qu’on croit. La forme est jazz : le son d’un piano, d’une contrebasse et d’une batterie ; pas d’artifices, pas de synthétiseurs, une base vibratoire simple et lisible… Une des formes les plus atemporelles pour ne pas l’emporter sur le fond. Et qui d’autres que
Karim Ziad, maître des tambours mondialement reconnu, et Chris Jennings, contrebassiste tout terrain, pour épauler ce projet ?
Dans un monde troublé et hésitant, cette musique à la fois sobre et complexe prend tout naturellement un sens politique, comme une ouverture et un espace où des rythmes vivent et respirent au même titre que des gens cohabitent, co-vivent. Dans un moment où on cherche à murer la vie, elle revendique le droit de faire vivre simplement des entités spatiales ensemble. La musique est espace, et quelles que soient les métriques, c’est juste l’espace de l’unité qui compte. Tout ne fait qu’un.

 

 

 

Biographie des artistes :

 

David Aubaile

Poly-instrumentiste, compositeur, arrangeur et producteur, David Aubaile navigue hors frontières et dessine une existence ouverte où la musique ne peut qu’être métisse, intrinsèquement vivace et vivante.
Des flûtes aux claviers, sa connaissance des univers classique et jazz, son goût pour les musiques traditionnelles et sa volonté de garder l’oreille vaste le lient avec le même enthousiasme à des projets très
variés. Tout en développant des propositions personnelles en duo et trio, il a accompagné sur scène ou en studio
Salif Keita, Sergent Garcia, Oxmo Puccino, Brigitte Fontaine, Ziggy Marley ou Tété. Mais aussi Khaled, Lokua Kanza, Arthur H, Calypso Rose ou Karim Ziad avec qui il travaille régulièrement.
David Aubaile compose également pour le théâtre et la danse, illustre des films documentaires, réalise des albums, a dirigé l’orchestre et les chanteurs sur les adaptations françaises de comédies musicales anglosaxones (« Dirty Dancing, L’Histoire Originale sur Scène », « Bodyguard, Le Musical ») et enseigne au Centre d’Informations Musicales, le CIM, première école de jazz et musiques actuelles créée en France.

 

Karim Ziad

Voyageur insatiable, Karim Ziad est batteur, chanteur, compositeur, arrangeur, chef d’orchestre ou encore programmateur comme pour le « Festival Gnaoua et Musiques du Monde » d’Essaouira au Maroc dont il est directeur artistique depuis plus de 10 ans. Depuis son arrivée à Paris en 1989, ce personnage drôle et mystique joue une musique au-delà des frontières et cherche à puiser dans toutes les racines pour ouvrir les horizons, creusant notamment les possibilités de rencontre entre la liberté du jazz et les musiques populaires. Devenu un batteur incontournable, il produit 5 albums sous son nom, dont « Ifriqya » chez Act Music, et collabore avec Safy Boutella, Cheb Mami, Khaled, Bojan Z, Nguyen Lé, Vince Mendoza, WDR big band, Sixun ou encore Joe Zawinul, fondateur de Weather Report.

 

Chris Jennings

Installé à Paris depuis 2002, le contrebassiste canadien Chris Jennings s’est fait connaître en jouant aux côtés de Dhafer Youssef avec Tigran Hamasyan et Mark Guiliana, avec le guitariste Nguyên Lê dans beaucoup de ses groupes : « Streams Quartet », « Fire & Water Trio », quartet avec Rita Marcotulli et Danny Gottlieb ou encore avec Karim Ziad & Bojan Z. Il a joué également avec le virtuose du ney turc, Kudsi Ergüner, et aujourd’hui il est le bassiste du Joachim Kühn « New Trio », du trio de Gregory Privat, le Titi Robin « Nargis Trio », l’orchestre traditionnel algérien chaâbi « El Gusto » et le quartet de Céline Bonacina featuring Gwilym Simcock et son Fly Fly Trio. « Drum’n Koto », son 7ème album en tant que leader, accompagné de la joueuse de koto japonais Mieko Miyazaki et de Patrick Goraguer à la batterie et au santour iranien, a été choisi comme « Disque du Mois » dans Jazz News magazine France. Son prochain album de son projet du jour le Chris Jennings Piano Quartet + est avec Patrick Goraguer, Kalle Kalima, Eric Schaefer et Hayden Chisholm.

Line-up

David Aubaile :
Piano

Chris Jennings :
Contrebasse

Karim Ziad :
Batterie


Presse

Jazzmag
« Décompositions déliées de la batterie, souplesse de la contrebasse,
grooves, harmonies lumineuses et échappées virevoltantes du piano »


Télérama Sortir
« Les compositions semblent habitées par une énergie instinctive »


France Musique
« Superbe »

 

Jazz News Radiocampus
« Un emmêlement avisé, à la fois méditerranéen et européen. David Aubaile transforme le fond grâce aux langages rencontrés sur sa route »
« Que d’émotions, un disque de feeling »


RTBF
« Très appuyé, très énergique, très sûr de lui, une sorte de power trio »


France Bleu
« Un disque plutôt réussi, avec une belle rythmique »

Références

France : Sunset - Le nouveau Cap - Sunside - Baiser Salé

Europe : Fest Jazz Novi Sad (Serbie)

Monde : Tizmit (Maroc) - Opéra de Tunis (Tunisie)