Quest of the invisible

FRANCE - SYRIE - ARMENIE - BRESIL
1 album(s)

Victoires du Jazz et sélection officielle Jazzahead! en 2019

Présentation du projet

Quest of the Invisible : Entre silence et transe

 

Dans cette nouvelle création, Naïssam Jalal réuni le pianiste Leonardo Montana et le contrebassiste Claude Tchamitchian à la recherche de l’Invisible. Ce nouveau répertoire est à la croisée des musiques mystiques extra-occidentales et traditionnelles et du jazz modal. Le silence y possède une place centrale, le rythme mène toujours vers la transe dans une forme répétitive et hypnotique, parfois la voix vient prêter main forte aux instruments pour entrer en contact avec l’Invisible, en le nommant. Une création qui oscille entre contemplation et transe, silence et musique.

 

Biographies des artistes

 

NAÏSSAM JALAL (Flûte, Ney, Voix)

 

Née à Paris, de parents syriens, la musicienne s’est construite, dès l’âge de 6 ans, sur le plan artistique dans la multitude des rencontres humaines et artistiques. À 17 ans, elle découvre l’improvisation et quitte le conservatoire où elle a obtenu le CFEM. Elle part poursuivre son apprentissage au Grand Institut de Musique Arabe de Damas où elle étudie le nay. Plus tard, elle s’installe au Caire pour quelques années et y enrichit son jeu auprès des plus grands maîtres de la musique arabe classique tels que le grand violoniste Abdu Dagher, ou encore, Fathi Salama avec qui elle se produit dans les théâtres les plus prestigieux. Elle participe à la création des groupes El Dor El Awal et Bakash.  Entre formation musicale et quête de soi, ces années d’initiation au sens noble constituent le socle de l’artiste d’aujourd’hui.

 

Du rap au jazz contemporain, en passant par le tango ou l’afrobeat, Naïssam Jalal joue avec tous et se joue de toutes les catégories musicales. On l’a trouve aux côtés de la crème des musiciens africains de la scène parisienne : Cheikh Tidiane Seck, Mamani Keita, Kiala, Brice Wassi, Hilaire Penda, Fatoumata Diawara, Moh, Hervé Samb; ou des grands noms du jazz français et internationaux : Hamid Drake, Michael Blake, Médéric Collignon, Nelson Veras, Hubert Dupont, Mathilde Gross Viddal; de la musique arabe : Amazigh Kateb,  Lena Shamamyan, Macadi Nahhas, Youssef Hbeish, Khaled Aljaramani, Ahmad Alkhatib; ou d’Amérique latine : Melingo.

 

Elle enregistre avec Abdoulaye Traore, Mohamed Diaby, Napoleon Maddox, Aziz Sahmaoui, Mike Ladd, Sébastien Giniaux, le trio de jazz Aerophone, le groupe de rap palestinien Katibeh 5 et compose la musique de deux longs métrages (“Camera Woman” de Karima Zoubir et “Entre les mains” de Odile Demonfaucon).

 

En 2011 elle crée son quintet Rhythms of Resistance qui tournera sur de belles scènes avant de produire deux magnifiques albums : Osloob Hayati (2015) et Almot Wala Almazala (2016), répertoire qui tournera dans les Scènes Nationales  et les plus grands festivals de jazz en France et en Europe.

 

L’année 2017 a été riche en projets. En mars, Naïssam Jalal a construit la première partie du répertoire de sa nouvelle création lors de sa résidence à Banlieues Bleues. Elle s’entoure de Leonardo Montana et Claude Tchamitchian  en trio auquel elle conviera Hamid Drake pour enregistrer ce double album Quest of The Invisible qui sortira en mars 2019.

 

En Septembre 2017, Naïssam Jalal  s’envole pour le Caire pour enregistrer un album prenant pour source d’inspiration son itinéraire personnel en Égypte au travers d’une déambulation dans des souvenirs toujours vivants.  Elle explore par ailleurs les possibles du hip‐hop avec le rappeur, compositeur et beatboxer palestinien Osloob dans leur formation Al Akhareen (Les autres) dont l’album est sorti en mars 2018.

 

En juillet 2018 l’album Liqaa, enregistré en duo il y a quelques années avec le Oudist égyptien Hazem Shaheen  voit enfin le jour sous la collection de l’Institut du Monde Arabe de Paris. 2018 la voit aussi nominée aux Victoires du Jazz.

 

Artiste compositrice associée du théâtre de l’Estran à Guidel jusqu’en 2020, Naïssam Jalal n’a pas fini de semer sa route de notes d’espérances, de mélodies envoutantes, et de rencontres humaines et artistiques décisives et passionnantes.

 

CLAUDE TCHAMITCHAN (contre basse)

 

Né d’un père arménien et d’une mère française, Claude Tchamitchian grandit dans une famille de musiciens (ses deux parents étaient pianistes, son père ayant même été l’élève d’Alfred Cortot). Il commence en autodidacte puis suit des études de musique au conservatoire d’Avignon. Il y fait la connaissance de Rémi Charmasson et André Jaume, avec qui il collaborera notamment en 1988 au premier au Festival de Sorgues.

 

Par la suite il multiplie les collaborations avec des musiciens français de jazz (Stéphan Oliva, Yves Robert, Sylvain Kassap, Gérard Siracusa, Gérard Marais, Jacques Di Donato, Antoine Hervé, René Bottlang, Philippe Deschepper, Jacques Thollot…) ou américain (Jimmy Giuffre, Éric Watson…).

 

Il est le leader des ensembles Lousadzak, Amarco, Ways Out et membre du MegaOctet d’Andy Emler et forme avec ce dernier et le batteur Éric Échampard le trio E.T.E. Il est par ailleurs le fondateur et directeur artistique du label Émouvance.

 

LEONARDO MONTANA (Piano)

 

D’origine brésilienne, né à La Paz de parents colombiens et anglais, Leonardo Montana a grandi entre Bahia (Brésil) et la Guadeloupe (Antilles françaises). Il débute l’apprentissage de la musique et du piano en autodidacte et commence à se produire en 1995. De 2004 à 2008 il suit le cursus du département jazz au CNSM de Paris. C’est au cours de ces années qu’il forme avec Anne Paceo et Joan Eche Puig le trio Triphase, avec lequel il enregistre deux albums, fait une centaine de concerts dans des clubs et festivals et obtient une Victoire du Jazz en 2011.

 

Bercé par les rythmes caribéens de son enfance, l’univers musical de Leonardo se nourrit au fil de ses rencontres. D’un répertoire à l’autre, il élargit son jeu pianistique grâce à ses multiples participations à des projets très éclectiques.

 

On a pu l’entendre, entre autres, aux côtes Felipe Cabrera, Raul de Souza , Bill Mchenry, Irving Acao, Gueorgui Kornazov, Dave Liebman, Mokhtar Samba, Anne Paceo, Bruno Schorp, Naïssam Jalal, Chico Freeman ou Arnaud Dolmen. Son amour pour la voix l’amène aussi à travailler avec de nombreux chanteurs tels que Omara Portuondo, Agathe Iracema, Charlotte Wassy, Anne Sila, Cynthia Saint-Ville, Sofia Ribeiro, Chloé Cailleton, Viviane de Farias, Cynthia Abraham, Marcia Maria, Fredrika Stahl, Catia Werneck, Charlotte Wassy ,Maria de Medeiros… et bien d’autres.

Pédagogie

Atelier d'initiation à la musique arabe :

L’objectif de cet atelier est de faire découvrir les musiques arabes aux participants qui peuvent être jeunes ou adultes ou les deux en même temps : élèves de conservatoire, de collège ou membres d’une maison de quartier. En savoir plus

line-up

Naïssam Jalal :
Composition, flûte, nay, vocal
Claude Tchamitchian :
Contrebasse
Leonardo Montana :
Piano


Presse

Mediapart blog – JJ Birgé

« Quest of The Invisible de Naïssam Jalal accompagnée par le pianiste Leonardo Montana, le contrebassiste Claude Tchamitchian et Hamid Drake au daf est un petit bijou d’une évidence désarmante ; s’il pouvait désarmer les brutes qui s’entretuent la flûtiste dont le chant est aussi envoûtant pourrait se consacrer plus souvent à cette superbe méditation introspective. »

 

Fip Radio

« Naïssam Jalal est l’une des précieuses jeunes musiciennes de la scène improvisée française. Loin des formatages, elle invente ses propres codes et révèle la force spirituelle qui la lie aux autres dans le lumineux double album Quest of the Invisible. La magie est là, l’invisible devient palpable, le trio nous hisse de la rêverie à la transe. »

 

Jazz Mag

« Huit pièces canalisées par le souffle pur de la flûte et du nay, enveloppées de chants célestes, parcourues de rythmes hypnotiques, avec la complicité quasiment surnaturelle de Leonardo Montana, Claude Tchamitchian et Hamid Drake. Ce cinquième album est son Love Supreme. »  ****

 

Jazz News

« Un lyrisme brillant. Cet album aussi réussi qu’étonnant, ressemble à s’y méprendre à une belle production ECM sortie du nid. » Indispensable

 

All about Jazz

« The three musicians of Quest of the Invisible, flautist/vocalist Naïssam Jalal, bassist Claude Tchamitchian and pianist Leonardo Montana led the audiance in a magical flight into the mysterious whispers and secret fires of the night, roaming the vastness and depths of its shimmering darkness. »

Références

Jazz in Marciac - Royaumont - Jazz a la Villette - Banlieues Bleues - Jazzaldia Festival - Sons d'hivers - La ferme du buisson - Pan! Festival - Institut du Monde Arabe - Mucem - Jazzdor Berlin - Musikfest Bremen - l'Arsenal - Festival Bruissement d'Elles - Deux Pièces Cuisine - Palais de la Porte Dorée - Festival Paris quartier d’été - l’Equinoxe Scène Nationale – Les 2 scènes – Jazzdor Strasbourg – Moods – le Bee-flat – Jazz au fil de l’Oise – Jazz aux carres - Jazz sous les Pommiers - Inntöne Festival - Tourcoing Jazz Festival – Tanjazz – Festival du bleu en hiver – Le Grand T Scène Nationale - Festival No Border – Africolor – le Tangram- Le Rive Gauche – Théâtre Senart Scène Nationale – Le Parvis Scène Nationale – La Dynamo – Aux heures d’été – Charlie Jazz Festival – Jazz a Porquerolles – Festival Metis – Voiron Jazz Festival – Les Détours de Babel – A Vaulx jazz – New Morning – Jazzit Music Club, jazz & the city

BOOKING

Artistes résidents en France et disponibles, à la demande, pour des concerts et des actions pédagogiques.

Agent/booking :  Ourida YAKER (Tour'n'sol prod.)

Support booking France et Europe : Chloé HOUSSEAU  - freSch touch - F-Cat : Allemagne, Autriche, Suisse

Projets

Sélections officielles Womex 2021 et Jazzahead! 2022
Victoires du Jazz et sélection officielle Jazzahead! en 2019
Hip-Hop groove puissant et revendicatif - Prix des musiques d'ici 2021
Des rituels de guérison imaginaires