LEMMA

LEMMA

ALGERIE

  • English
NEWSLETTER

no images were found

Biographie 

LEMMA – SOUAD ASLA

MUSICIENNES DE LA SAOURA
 

C’est à plus de 1000 km au sud de la mer méditerranée, dans le désert algérien, au carrefour des routes caravanières de jadis,  que se trouve la région de la Saoura d’où viennent les musiciennes du groupe LEMMA, l’ensemble créé sous l’impulsion de Souad Asla.  La musique de la Saoura, qui s’abreuve à de multiples sources, est tantôt lente et langoureuse, tantôt vive et chaloupée et demeure reconnaissable par le dépouillement de ses instruments et la place qu’occupe le corps. La voix et les mains restent les principaux instruments, auxquels se joignent les percussions et le guembri ou la guitare de Hasna El Becharia.

Les 9 musiciennes de Lemma, se veulent les gardiennes d’une tradition séculaire, et s’en réclament jusque dans leur style vestimentaire. Elles brouillent les lignes du sacré et du profane,du genre et de l’espace. Elles empruntent aux musiques jadis apanage des hommes; et jouent sur scène des musiques de chambre et de plein air. Publiciser l’intime, donner à voir ce qui était de l’ordre du non-visible, rompre la frontière du genre tout en glorifiant le féminin, autant de défis relevés par ces musiciennes !

Souad Asla a réussi à donner plus de visibilité à ce genre en alliant authenticité  et exigence scénique. Désormais c’est en public et sur les scènes du monde qu’a lieu la lemma (réunion, assemblée), qui continue à se pratiquer encore en privé et dans l’intimité.

Formation

 

Souad Asla : Direction artistique, percussions, danse, vocal

Hasna El Becharia : Vocal, guembri, guitar

Aziza Tahri  : Vocal, derbouka, t’bal, bendir, karkabou

Fatima Abbi : Vocal bendir, karkabou, chœur

Khedidja Anebi : Bendir, karkabou, choir

Mebrouka Brik : Vocal, bendir, karkabou

Rabia Boughazi : T’bal, bendir, karkabou, pestle, choir

Sabrina Cheddad : Bendir, karkabou, danse, choir

Zohra Kharabi : chant t’bal, bendir, karkabou, danse

 

 

Pour Info

Groupe résident en Algérie et disponible, à la demande, pour des concerts et pour des actions pédagogiques.

PRESSE

« La mise en espace, pensée par Souad Asla, retranscrit sur scène les différentes ambiances des cérémonies de la vie au sein desquelles se pratiquent ces répertoires avec à ses côtés Hasna El Becharia avec son goumbri et sa voix rocailleuse. De la douceur d’un chant spirituel, accompagné d’instruments traditionnels à la transe, générée par un sens du chant et du rythme prodigieux, «Lemma » tient autant du spectacle que de l’hommage au patrimoine culturel qu’incarnent ces femmes avec fierté. » Reporters.dz

 

« C’est en partant vivre en France que j’ai réalisé à quel point ce patrimoine faisait partie de mon identité, explique-t-elle. Ces chants de vie et de liberté joués dans les mariages et les cérémonies ont bercé mon enfance, mais ils sont en train de disparaître. » Pour les immortaliser, elle a imaginé une formation exclusivement féminine, transgénérationnelle et purement traditionnelle, composée pour l’essentiel de voix et de percussions. Âgées de 23 à 74 ans, les dix chanteuses et musiciennes recrutées viennent des environs de Béchar, sa ville natale, à une centaine de kilomètres au nord de Taghit. Anne Berthod – Télérama

 

« C’est ce qui s’appelle un voyage en Algérie sub-saharienne, le son qu’elles défendent résonne très fort avec les recherches de François Chaignaud, ici inversées : des gestes d’hommes dont les femmes s’emparent. Leçon de liberté dingue, d’autant plus forte qu’elle utilise le folklore le plus établi pour son combat . Un temps très troublant au coeur du festival où par essence la musique est rare. Un spectacle fascinant qui, chez les habitués, provoquera cette fameuse transe. Pour les néophytes, il s’agira d’une révélation culturelle forte. » Toutelacouleur.com

Références

France : Festival Détours de Babel, Festival d’Avignon, Maison de la musique et de la danse de Nanterre, La Terre est à nous – Festival de musiques et danses du monde, Festival In Extremis 2018, Le Centre Culturel Algérien de Paris, Le Cabaret sauvage…

Maghreb : Festival arabo-africain de danse folklorique, Festival Culturel International de la Musique Diwane, Festival International de Timgad, Opéra d’Alger, Théâtre de Verdure d’Alger, Théâtre Régional d’Oran, Salle Ibn Zeydoun, Festival Culturel Européen d’Alger, Festival national de la création féminine (Algérie), Festival International Hadara et Musiques de transe – Essaouira (Maroc)